French: Déclaration de Londres Pour la Paix globale & pour la Résistance contre l’extrémisme

Cette déclaration a été prononcée lors de la Conférence de la Paix pour l'Humanité, organisée par Minhaj-ul-Quran International, sous les auspices de Shaykh-ul-Islam Dr. Muhammad Tahir-ul-Qadri, à la Wembley Arena de Londres, le 24 Septembre 2011. Cette déclaration a été approuvée par le Grand-Shaykh d'Al-Azhar le Dr. Muhammad Ahmad Al-Tayyib, l'Association mondiale des diplômés d'Al-Azhar, par les représentants de toutes les confessions religieuses, des universitaires, des politiciens, et onze mille participants venus du monde entier.

Préambule

Les dernières décennies ont vu les communautés de foi et de cultures se déchirer à travers le monde par les malentendus et les méfiances des uns envers les autres, portés à un degré si malheureux que les gens de bonne volonté de part et d’autre sont désormais obligés de déclarer leur rejet sans équivoque des croyances et des activités qui seraient susceptibles de les diviser et d’affirmer leur approbation haut et fort de celles qui seraient à même des les unir.

Nous, les signataires de cette «Déclaration de Londres pour la paix globale et pour la Résistance contre l'extrémisme», affirmons que tous les êtres humains possèdent une dignité inhérente et des droits immuables dont celui de l’affranchissement de l'oppression, de la peur, de la pauvreté, des préjugés, ainsi que le droit à la liberté de croyance, de culte et d'expression.

Cette déclaration est lancée à l’initiative des musulmans, pour les musulmans du monde ainsi que pour les autres membres de l'humanité.

Déclaration

  1. Nous, les signataires de cette déclaration, envoyons un message de paix et de fraternité à l'ensemble des innombrables états, nations, communautés et individus qui constituent l'humanité, ainsi qu’un appel pour le respect, la dignité, la compassion, l'égalité, la solidarité et la justice pour, et entre, toutes les personnes.
     
  2. Nous adressons notre appel pour la paix, la tolérance et le respect à tous les êtres humains, et plus particulièrement aux dirigeants politiques et religieux, aux décideurs, aux enseignants, aux universitaires et aux journalistes.
     
  3. Même si nous reconnaissons les différences propres aux religions, aux cultures et aux communautés - et nous reconnaissons aux gens le droit d’acquérir le bonheur en s’identifiant à ce qu'ils considèrent relever du caractère unique de leur religion - nous déclarons que tous les êtres humains possèdent des droits immuables et des valeurs qui transcendent toutes les frontières politiques et philosophiques et qui sont inhérents et suprêmes dans toutes les confessions religieuses et les croyances.
     
  4. Juifs, Musulmans, Chrétiens, Hindous, Bouddhistes, celles et ceux qui appartiennent à d'autres religions, ainsi que celles et ceux qui ne se reconnaissent en aucune religion, doivent jouir des mêmes droits civiques, juridiques, des mêmes libertés, et pouvoir vivre en paix et en harmonie, tout en recherchant la paix uniquement par un engagement de respect mutuel et le dialogue.
     
  5. Nous rejetons catégoriquement toute forme de terrorisme parce qu’au cœur de toutes les religions, il y a la reconnaissance du caractère sacré de la vie humaine. La nature aveugle du terrorisme, qui a tué ces dernières années bien plus de civils que de combattants, est anti-islamique, anti-judaïque, antichrétien; il est en effet incompatible avec les véritables enseignements de toutes les confessions. En raison de son caractère manifestement aveugle et de ses conséquences meurtrières, nous condamnons le terrorisme sous toutes ses formes et dans tous les pays, indépendamment de toute prétendue « bonne intention » religieuse ou politique de la part de ses auteurs.
     
  6. Nous rejetons sans équivoque, nous désavouons et nous condamnons toute forme de terrorisme commis au nom de l'Islam, tout comme nous rejetons et condamnons tous les terrorismes commis au nom d'autres religions ou d’autres causes. Le terrorisme n'est jamais un acte de guerre, ni légitime ni honorable, mais il est toujours un acte lâche d’assassinat aveugle.
     
  7. Nous rejetons comme erronée et fallacieuse toute affirmation faite par des Musulmans ou des non-Musulmans que le monde est actuellement enfermé dans une lutte inexorable entre l'Islam et l'Occident et nous nous engageons, à travers une action positive, au respect mutuel et au dialogue, à nous opposer à toutes revendications d’affrontement entre les civilisations ou à l'incompatibilité des valeurs dans les différentes régions, Etats et communautés.
     
  8. Nous soutenons les efforts déployés par les agences internationales, les gouvernements et les communautés pour protéger les citoyens du monde contre le terrorisme; nous nous engageons à aider à la « dé-radicalisation » de ces groupes et individus qui croient à tort que leur religion tolère la violence aveugle et gratuite.
     
  9. Alors que nous ne négligeons pas les griefs réels ou perçus qui pourraient servir de combustible causal de la violence terroriste - et nous appelons tous les gouvernements nationaux et locaux à répondre urgemment à ces griefs ainsi qu’à leur prise en compte - nous nous engageons pour la résolution de ces questions de manière non-violente, ainsi que pour la suppression des théories du complot qui semblent ternir la vision des peuples de ce monde, par le biais de l'éducation et du dialogue.
     
  10. Nous saluons la vague de soulèvements populaires généralement pacifiques contre la tyrannie et l'oppression connu sous le nom du «printemps arabe» ; nous reconnaissons que c'est un mouvement fondé sur la quête des droits de l’homme et non reposant sur des aspirations religieuses. Ce mouvement est compatible avec les droits universels et les aspirations humaines mentionnées ci-dessus.
     
  11. Nous appelons tous les organismes internationaux et gouvernements à soutenir avec clarté et détermination les Arabes, les Berbères et les autres Musulmans motivés par la liberté, et nous les exhortons à le faire d'une manière non-violente, impartiale, et transparente qui puisse permettre d'améliorer la confiance et d'établir des liens de bonne volonté.
     
  12. Nous, les signataires de cette déclaration croyons que le conflit de trop longue date entre Israël et la Palestine doit être réglé de toute urgence et avec une équité scrupuleuse.
     
  13. Nous affirmons la nécessité urgente de résoudre ce conflit afin de fournir à la fois aux Palestiniens un Etat souverain représentatif et pluraliste, et aux Israéliens un Etat jouissant de toute la sécurité nationale et locale. S’il doit être permanent et durable, l'accord de paix entre Israël et la Palestine doit être pleinement et activement soutenu et protégé de façon non-partisane par la communauté internationale et ses termes doivent être également bénéfiques pour les citoyens des deux États qui se sont craints et se sont méfiés si longtemps des uns des autres.
     
  14. Nous lançons un appel pour la promotion des droits de l'homme, des libertés fondamentales, de l'égalité entre hommes et femmes, et des valeurs cardinales de l'humanité tels que la réconciliation, le pardon, la générosité et la solidarité.
     
  15. Nous déclarons qu'il n'y a pas de différence entre un Arabe et un Juif, entre un musulman et un chrétien, entre un hindou et sikh, entre une personne noire et une personne blanche, ou entre un homme et une femme. Tous les êtres humains sont égaux et doivent être traités avec un respect égal, dignité, compassion, égalité, solidarité et justice.
     
  16. Nous condamnons sans équivoque l'antisémitisme (y compris quand il est parfois hypocritement revêtu de d'antisionisme), l'islamophobie (y compris quand elle est parfois hypocritement déguisée en patriotisme) et toutes autres formes de racisme et de xénophobie.
     
  17. Nous appelons tous les musulmans et les autres minorités vivant en Occident à respecter toutes les lois du pays dans lequel ils vivent qu'ils possèdent le statut de citoyen ou de résident.
     
  18. Nous appelons les musulmans, les gouvernements et les élites de l'Occident à promouvoir l'intégration et la citoyenneté, la seule solution pour la cohésion et pour le Vivre-Ensemble.
     
  19. Nous appelons tous les gouvernements à protéger les minorités contre toute forme de haine, d’intimidation et de violence, en particulier contre l'intolérance ultranationaliste ou religieuse.
     
  20. Nous appelons à augmenter l'aide pour l'Afrique, et d'autres régions et nations pauvres du monde, afin d'améliorer leurs conditions de vie, d’assurer la stabilité socio-économique et politique, et de réaliser les objectifs d'une véritable démocratie.
     
  21. Nous appelons les pouvoirs financiers à introduire plus d'humanité dans leurs considérations économiques. Après deux guerres mondiales, la stabilité des Etats européens est cruciale pour le monde.
     
  22. Nous appelons les gouvernements du monde entier à redoubler d'efforts pour la réduction de la pauvreté, pour lutter contre l'analphabétisme, la prolifération des armes, et les menaces contre notre environnement naturel.
     
  23. Onze milles participants à la Conférence de paix pour l'humanité soutiennent cette Déclaration de Londres pour la paix mondiale et la Résistance contre l'extrémisme.
     
  24. Enfin, nous les signataires de cette déclaration appelons tout le monde à exprimer leur accord avec nos croyances, nos attentes et nos aspirations en ajoutant leurs propres signatures à la déclaration, qui est disponible en ligne sur www.peaceforhumanity.co.uk & www.londondeclaration.com

Signé par:

Shaykh-ul-Islam Dr. Muhammad Tahir-ul-Qadri
Grand-Shaykh d'Al-Azhar Dr. Ahmad Muhammad Al-Tayyib
L'Association mondiale des diplômés d'Al-Azhar
Le Dr. Joel Hayward
Plus de 11 000 participants à la Conférence de la Paix pour l'Humanité
& Autres ...

 

Comments

Search

Download Print Material: International Mawlid-un-Nabi Conference 2016
Itikaf City Live on Minhaj TV
Admissions Minhaj College for Women
Dr Tahir-ul-Qadri's books App Islamic Library by MQI
Presentation MQI websites
Advertise Here
Top